Les serres de Ti-ar-Maligorn



Une belle collection de courges



La marée monte sur les bassins ostréicoles



Les pommes de la Cidrerie du golfe la veille de la presse et de la distillation de la nouvelle cuvée



Tudual ramasse prestement vos bottes de persil



Les andouilles de la famille Rivalan sèchent plusieurs semaines au feu de bois



TARTE TATIN AUX NAVETS, CAROTTES, FENOUIL ET OIGNONS ROUGES

    Ingrédient pour 4 personnes :
  • 1 pâte feuilletée
  • 5 petits navets
  • 5 petites carottes
  • 1 petit bulbe de fenouil
  • 1 oignon rouge
  • 3 c. à soupe de sucre
  • 15 g de beurre salé
  • 3 c. à soupe de sucre/li>
  • Poivre

    Préparation (15 min) / cuisson (40 min) :
  1. Épluchez les navets et l'oignon. Brossez les carottes. Rincez le bulbe de fenouil. Coupez tous les légumes en fines rondelles.
  2. Déposez du papier sulfurisé dans le fond d'une plaque de cuisson ronde. Répartissez le beurre ramolli et 2 c. à soupe de sucre
  3. Étalez les carottes et les navets en une seule couche puis en deuxième couche le fenouil et l'oignon.
  4. Saupoudrez d'une cuillère à soupe de sucre. Poivrez. Étalez la pâte feuilletée. Trouez-la au centre.
  5. Enfournez à 220°C dans le bas du four pendant 10 minutes puis à 200°C pendant 30 minutes ou le temps que la pâte feuilletée soit dorée et croustillante
  6. Retournez et servez immédiatement...



A la recherche d’un terroir plus proche de Paris et d’une autre source d’approvisionnement maritime, nous avons parcouru les routes du pays de Bray au milieu du mois d’août.


On vous fera découvrir les fromages de chèvres et de vaches de Haute-Normandie (les Neuchâtel, Gournay, camemberts de chèvres, tommes au cidre…), ainsi que toute la gamme des laitages (faisselles, yaourts, lait cru).

On ne lésinera pas sur la viande, exclusivement en bio, pour laquelle il faudra cependant prendre l’habitude de commander par colis (généralement de 6kg) et plusieurs semaines à l’avance (une section spéciale des formulaires de commandes, « la boucherie », y sera dédiée) : viande de veau sous la mère, viande de chevreau, viande de bœuf…

On devrait pouvoir se rendre sur les criées de Dieppe et de Fécamp pour vous rapporter des fruits de mer tout juste sortis de l’eau. Dieppe étant notamment un haut lieu de la coquille Saint-Jacques, dont la saison débute en octobre.


Nous vous proposerons enfin toute sorte de friandises de Normandie, foie gras, confiture de lait, du calva hors d’âge…




En juillet, nous sommes partis à la rencontre de nombreux petits producteurs de part et d’autre de la vallée du Rhône.

Du côté drômois, nous nous sommes rendus sur les marchés de Nyons, aux abords des Baronnies, de Dieulefit et de Valréas dans la plaine de l’Enclave, plus propice au maraîchage que les piémonts alpins. A Venterol et à Nyons, nous avons rencontré plusieurs producteurs d’olives – les fameuses olives noires de Nyons en AOC depuis 1994 –, d’huile d’olive et d’autres friandises à bases d’olives.

Sur les communes de Taulignan, de Montbrisson, de la Roche-saint-Secret, nous avons goûté des vins naturels et biologiques. Sur les hauteurs, entre Dieulefit et Nyons, nous avons rencontré des chevriers, producteurs et affineurs de Picodons et d’autres types de laitages (faisselles, yaourts, crème caramel).

En quête de toujours plus de bonnes choses pour vous régaler tout l’hiver, nous sommes aussi entrés en contact avec des producteurs de truffes, de noix, d’escargots, de viande de chevreau…

Du côté ardéchois, nous avons remonté la vallée de l’Eyrieux jusqu’aux hauteurs du Vivarais. Nous y avons rencontré plusieurs producteurs de châtaignes (et de tous les dérivés de la châtaigne) ; des éleveurs-artisans aux succulentes salaisons ; des bergers, des chevriers, des fromagers isolés dans leur montagne.

Autant de découvertes que nous vous ferons découvrir au fil de nos tournées drômoises et ardéchoises…